Festival Guitares en Cormatinois
Guitares en Cormatinois
Michel DUFOUR
Michel DUFOUR
Michel DUFOUR
Guitares en Cormatinois sur Facebook
écouter musique
Accueil
Programme
Histoire du Festival
Cormatin
Liste des Artistes
Articles de Presse
Partenaires
Sites Amis
Infos Pratiques
Contacts

Articles de Presse

Festival Guitares en Cormatinois : le rythme des Balkans

Vassilena, la funambule du Marimba, accompagné de Stela

Dimanche, 4 guitares ont joué dans le vent

Duo de guitares espagnoles

Guitares et Brésil à l'église de Chazelle

Début en fanfare pour "Guitares en Cormatinois" 2016
L'église de Chazelle était comble le week-end dernier à l'occasion du coup d'envoi du 14e festival Guitares en Cormatinois avec deux virtuoses de la guitare. Gilbert et Aurélien Clamens, père et fils. Ainsi que, dans un autre style, Bernard Bruel, qui chantait Brel. Le festival continue dimanche, a 17h30, avec le virtuose Emmanuel Rossfelder. Le 23 juillet, à 20h, ce sera le tour des polyphonies corses de l'ensemble Meridianu. Le 24 juillet, à 17h30, le public pourra écouter la musique de l'ensemble Irish Kind Of.
                                                      THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 14 juillet 2016

Concert de l'Ensemble Irish Kind Of organisé le 24 juillet

Concert de l'Ensemble Meridianu organisé le 23 juillet

Concert d'Emmanuel Rossfelder organisé le 17 juillet

Concert

Concert

Cormatin Lancement du festival "Guitare en Cormatinois" 2015
Les deux premiers concerts du 13e festival de Guitares en Cormatinois ont montré le souci d'excellence de ses organisateurs. Samedi dernier, une chanteuse extraordinaire, Ariane Wohlhuter, soprano, et son complice Philippe Mouratoglou à la guitare étaient présents pour lancer la saison : la qualité d'interprétation et le superbe programme de ce duo ont fait voyager le public de la Renaissance aux chansons espagnoles.
Dimanche après-midi, trois talentueux artistes ont régalé les amateurs. Eric Franceries a montré tous les aspects de la virtuosité et de la musique dans tous les domaines, entraînant le public des Balkans en Irlande, aux USA sans oublier l'Europe. Sa fille Chloé, à la flûte, a été très remarquée et l'accompagnement de Baptiste Romano à la batterie électrique a parfaitement soutenu ce brillant concert.
                                                      THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 1er juillet 2015

Concert de musique Irlandaise organisé par Guitares en cormatinois, le 19 juillet

Concert

Concert

Concert

Concert

Finale en beauté du festival Guitares en Cormatinois 2014
Le week-end dernier s'est achevé le festival "Guitares en Cormatinois". Les différents concerts ont attiré durant un mois un grand nombre de mélomanes. " À quelque chose malheur est bon ", dit le proverbe. Ce fut vrai pour l'avant-dernier concert puisque des problèmes de santé ayant empêché la venue de Peter Floor, le public a eu l'extrême chance d'entendre le jeune Jérémy Jouve, une étoile montante de la guitare, assez régulièrement invité aux États-Unis et qui a offert la primeur de son prochain CD. Au programme aussi de ce concert le trio Oïmatsu, hautbois et cor anglais, tout en élégance et espièglerie.
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 23 juillet 2014

Superbe concert d'ouverture du festival "Guitares en cormatinois" 2014
Dernièrement, l'église de Chazelle était pleine pour accueillir Jan Orawiec, au violon, et Diego Salamanca, au théorbe, qui ont offert au nombreux public une histoire de la sonate au XVIIIe siècle, depuis sa naissance en Italie jusqu'à son arrivée en Angleterre par l'entremise de Haendel. Grâce aux commentaires précis de Diego Salamanca, ce concert a été non seulement une réjouissance pour les oreilles, mais également une satisfaction intellectuelle puisqu'il a permis aux auditeurs de cheminer à travers cette musique raffinée en en comprenant réellement les enjeux. Et c'est le cœur réjouit et apaisé que chacun attend les prochains concerts de ce festival décidément toujours passionnant qui auront lieu les 5 et 6 juillet avec tout d'abord le samedi F. Constantino, guitare et l'ensemble Toscanini, flûtes pour une bouffée de musique italienne, suivi le dimanche par H. Yànez, guitare dans un programme de musiques sud-américaines.
                                                      THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 1er juillet 2014

Concert de l'Ensemble Tsarivny organisé dans le cadre de Guitares en Cormatinois

Cormatin : Festival

Concert

Concert

Concert

Dernier concert du festival 2013
Laurence Renault-Lescure et Georges Troly ont donné dimanche dernier le tout dernier concert du Festival de guitares en Cormatinois 2013. Il a permis au public d'écouter des pièces pour piano-forte et guitare. Les spectateurs se sont ainsi imprégnés du son exact qu'entendaient Mozart ou Diabelli, et tous les auditeurs du XVIIIe siècle. Des instants très émouvants.
La saison 2013 du Festival de guitares en Cormatinois a été particulièrement cohérente puisqu'elle a présenté la guitare sous ses diverses expressions : espagnole, classique, romantique et jazz. Et c'est avec impatience que chacun attendra la cuvée 2014. Ne doutons pas un instant qu'elle saura offrir une même qualité et une même intensité.
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 25 juillet 2013

Violon et guitare à l'église de Chazelle
Violon et guitare à l'église de Chazelle. Pour cet avant-dernier concert de la saison, Guitares en Cormatinois a fait appel à deux jeunes et grands artistes. Nicolas Dautricourt et Thibault Cauvin ont proposé aux auditeurs une balade à travers l'histoire de la musique, depuis des œuvres de J.-S. Bach en passant par Scarlatti. Leur talent, leurs instruments et leur programme ont réjoui le public venu nombreux les applaudir dans la belle église de Chazelle. Photo T. R. (CLP)
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 24 juillet 2013

Deux concerts bien fréquentés ce week-end
Le festival Guitare en Cormatinois se poursuit durant ce mois de juillet. Deux concerts de qualité avaient lieu ce week-end, avec samedi le duo flûte et guitare d'Ingrid Riollot et Frédérique Guidoux. La sympathie et le grand talent de ces deux artistes ont immédiatement conquis le public venu nombreux à l'église de Chazelle apprécier leur programme de musiques romantiques d'après des œuvres de Giuliani, Paganini… Dimanche, Emmanuel Rossfelder, formidable guitariste a su faire église comble, affirmant quelque chose de plus posé, plus mature mais heureusement toujours aussi musical avec le même humour en parfaite adéquation avec l'homme de 40 ans qu'il est devenu, augurant remarquablement des 10 ans à venir.
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 10 juillet 2013

150 spectateurs pour une histoire de tango
Le festival Guitares en Cormatinois a débuté dimanche 23 juin à Chazelle dans une église pleine à craquer. Ce premier concert d'été accueillait des grands artistes : Éric Franceries à la guitare et Jérémy Vannereau au bandonéon qui retraçaient musicalement l'histoire du tango, interprétant en première partie des œuvres de compositeurs argentins : Plaza, Laurenz, Tarentino… et un hommage à Carlos Gardel, le plus célèbre chanteur de tango et le plus important du début du XXe siècle. Après une pause, la seconde partie était entièrement consacrée à Astor Piazzola, compositeur argentin qui fit connaître le tango au monde entier.
                                                        THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 6 juillet 2013

Le groupe Ommm a pour seuls instruments… les bouches des chanteurs
Ce dimanche avait lieu le dernier concert d'une saison qui fut riche en variété et en qualité. Organisé par l'association Guitares en Cormatinois, celui-ci se déroulait sur le site du plan d'eau, dans son superbe cadre de verdure et sous une météo estivale. Le groupe Ommm était présent pour assurer cette finale, et il l'a bien fait. Trois filles et deux garçons qui ont pour seuls instruments la bouche, la langue et les cordes vocales. L'un faisant les rythmes et certains instruments, l'autre reproduisant plusieurs voix en même temps et des chanteuses aux voix remarquables : danses et chants mêlés offraient aux spectateurs ravis, non seulement un concert, mais un véritable spectacle, qui durant plus d'une heure a enchanté le public. Un verre de l'amitié était offert pour clôturer la saison 2012 et pour donner rendez-vous à tous en juillet 2013.
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 28 juillet 2012

L'esprit de Brassens
Jean-Claude Blahat a interprété les chansons de Georges Brassens, dimanche, à l'église de Chazelle, accompagné par Alix Merckx, contrebassiste.
Ce dimanche, à l'église de Chazelle, un concert a eu lieu. La voix merveilleuse de Jean-Claude Blahat, interprétant les chansons de Georges Brassens, a totalement séduit le public. Présenté par Bobby Lapointe en 1967 à cet immense artiste qu'était Brassens, Jean-Claude Blahat, alors âgé de d'une vingtaine d'années, a interprété devant lui une de ses chansons, La peur au ventre. À la fin de l'interprétation, Georges a demandé à Bobby : " Dis-moi, ce p'tit con, tu vas me l'amener à la maison ? ". Il l'a fait et c'était gagné, une grande amitié était née, elle les a accompagnés jusqu'a la mort de ce grand chanteur en 1981, année où Brassens lui a donné des textes, en le chargeant de les mettre en musique, sachant qu'il n'aurait pas le temps de le faire lui-même. Accompagné par Alix Merckx, charmante contrebassiste, il les a interprétés ce soir ainsi que bien d'autres, a Chazelle, avec beaucoup de talent devant un public conquis.
                                                       THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 10 juillet 2012

Deux concerts très appréciés
Deux concerts. Samedi, à l'église de Chazelle, Julie Svécena, violoniste, et Vaclav Macha, pianiste, ont interprété des œuvres de Bartok, et Brahms. Dimanche, Guy Touvron, figure de proue de la trompette classique, accompagné par Chantal Riou au piano, et Michel Glasko à l'accordéon, ont attiré une foule d'admirateurs. Un bon début pour le festival qui accueillera le 8 juillet, à 19 h 30, Jean-Claude Blahat, même lieu, qui interprètera Brassens.
                                                         THERESE ROBERJOT (CLP) Publié le 28 juin 2012

Emmanuel Rossfelder a fait un tabac dans le cadre de Guitares en Cormatinois. Plus d'une centaine de personnes est venue au rendez-vous donné par Guitares en Cormatinois, à l'église de Saint-Hippolyte à Bonnay. Avec sa générosité habituelle, le guitariste Emmanuel Rossfelder a offert une prestation magistrale. Le seigneur du lieu, Sire Pigeon, a bien tenté quelques sorties de sa niche pour intimider les intrus, mais en vain. Les musiciens n'en ont pas été perturbés, et l'oiseau a fini par accompagner la musique par ses roucoulements, avant de se poser et d'écouter lui aussi. Les flûtes se sont à nouveau illustrées seules… Très applaudies, elles ont retrouvé Emmanuel Rossfelder sur Vivaldi en fin de soirée. Heureux, le public n'a eu de cesse de rappeler les artistes qui se sont fait un plaisir de lui accorder deux rappels.
                                                      M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 16 juillet 2011

Un récital d'ouverture de très haute qualité.
Découvert à Pragues par Guy Touvron lors d'un concours international de trompette, dont il est sorti lauréat, Alexandre Baty a conquis le public des Guitares en Cormatinois par son talent.Après avoir joué en duo le Concerto pour trompettes de Vivaldi pour débuter le récital, Guy Touvron a laissé le jeune artiste s'exprimer à travers un excellent répertoire. Accompagné au piano par Véronique Goudin-Léger, ce dernier a révélé une interprétation alliant force et sensibilité. Sa prestation a été très émouvante, le trompettiste sachant faire résonner toute la sonorité claire et pure de son instrument.
Les morceaux, très bien choisis, étaient magnifiques à entendre d'autant que le musicien semblait se jouer des difficultés techniques et de la virtuosité requise pour certains d'entre eux. Véronique Goudin-Léger, réputée pour être l'une des meilleures (sinon la meilleure) accompagnatrices actuelles, a su mettre en valeur non seulement son jeu pianistique mais aussi les lignes mélodiques données par la trompette. Son solo au piano, impressionnant de dynamisme et de vigueur, a été très apprécié.
                                                        M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 8 juillet 2011

Le récital de clôture de Guitares en Cormatinois le 24 juillet a été un grand moment de musique, rythmé par la touche personnelle que chacun des musiciens de Peppercelt a apporté aux morceaux qu'ils ont interprétés. Du rythme, il y en avait grâce à la virtuosité d'Éric Franceries à la guitare, au savoir-faire de Baptiste Romano aux percussions, le tout, emmené par le violon passionné de Pierrem Thinet.
Des pièces instrumentales en chansons ont été enchaînées sans relâche, les trois complices donnant tout, vivant et faisant vivre des minutes intenses au public.
Le voyage musical promis a bien été au rendez-vous, vibrant d'émotion. Les influences africaines, cubaines, d'Europe centrale qui ont marqué le concert offrent quelques instants d'évasion avant que la musique irlandaise, décidément fil conducteur, ne reprenne très vite sa place.
Jazz, rock, solos de guitare classique, textes ont été chantés en solo, en duo et même en trio (Eric Franceries a lui-même poussé vocalement la note), tout a été mis en œuvre par les artistes pour entraîner l'assistance. Bravos et applaudissements se sont élevés, ramenant Peppercelt pour trois rappels. Encouragé par Pierrem Thinet, le public a chanté sur le deuxième avant d'apprécier en silence une superbe balade donnée en duo violon et guitare sur le thème d'Eos.
                                                         M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 2 août 2010

Né en 1978 à Smolensk (Russie), Dmitri Nilov est lauréat de nombreux concours tant dans son pays d'origine que hors de ses frontières. Guitariste de très haut niveau, il se produit régulièrement dans son pays mais aussi en Ukraine, en Estonie et en Lituanie, en solo ou avec orchestre et, compte à son actif plusieurs tournées en Belgique et en Espagne. Découvert par Eric Franceries lors d'une de ses tournées en Russie, Dmitri Nilov est l'invité de Guitares en Cormatinois ce prochain samedi 17 juillet. Transcripteur pour guitare d'oeuvres pour piano composées par Albeniz, Granados et Bach, ce sont ces pièces qu'il interprétera en solo, en France pour la première fois de sa carrière. 17 juillet, 21h00, église de Chazelle. Tarif 15/12 €. Réservations 03 85 50 71 01 - 03 85 50 19 06, www.guitaresencormatinois.com.
                                                     M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 16 juillet 2010

Quelques 280 spectateurs ont empli la salle du château le 6 juillet dernier, ayant réservé leur soirée pour le concert donné par Guy Touvron et le Baltic Chamber Orchestra de Saint-Pétersbourg. Un événement culturel d'importance pour la bourgade que de recevoir sur la scène de Guitares en Cormatinois des musiciens d'un tel talent, mondialement reconnu.
Après le mot d'accueil du président de l'association, Guy Touvron lui-même, la prestigieuse formation orchestrale, et son chef Emmannuel Leducq-Barome, se sont illustrés dans Tchaïkovsky, avant d'être rejoints par Guy Touvron. Le récital s'est poursuivi par un concerto pour trompette d'Hummel.
Et les acclamations ont fusé dans la salle avant que le public savoure un second concerto de Marcello cette fois-ci. Puis, le trompettiste a interprété la Danse napolitaine, extrait du Lac des Cygnes, qui exige une virtuosité plutôt prononcée, avant de faire entendre l' Ave Maria de Schubert.
Chostakovitch a clôturé la soirée avec l'orchestre seul. Vivats, applaudissements et rappels sont venus saluer cette prestation d'une exceptionnelle beauté aux dires de tous.
                                                     M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 12 juillet 2010

Guitares en Cormatinois a concocté un spectacle de très grande qualité pour son public par le biais d'une excellente artiste, Anne Baquet. Chanteuse, comédienne, danseuse, la soprano est dotée d'un humour haut de gamme parfaitement mis en scène lors de son one woman show. Alors que le chant lyrique demande du sérieux, Anne Baquet fait rire, relayée par son pianiste Grégoire Baumberger, qui ajoute ses facéties à celles de sa complice. Une chorégraphie en adéquation avec les thèmes évoqués peaufine le résultat. Les textes sont drôles et les mimiques de la chanteuse portent le public à rire aux éclats. " Non, je ne veux pas chanter ", ainsi que se nomme le spectacle, se révèle un moment de pur bonheur. Leur auditoire, hélas trop rare pour un récital d'une telle richesse, a salué par de nombreux vivats.
                                                     M. ESPOUR-DUREUIL (CLP) Publié le 2 juillet 2010

Le Journal de Saône et Loire 17 juillet 2009 :
Nicolas Dautricourt obtient les vivats d'un public conquis
Le jeune violoniste a une fois de plus fait la preuve de son immense talent et recueilli tous les suffrages. Le violon répond et l'œuvre de Bach restitue alors comme une offrande toute la beauté de son écriture.
                                                                                      Michèle ESPOUR-DUREUIL

Le Journal de Saône et Loire 30 juin 2009 :
Azzola et Bossati : que de talent sur scène
Musiciens virtuoses, les artistes ont offert un moment de bonheur inoubliable au public présent en nombre pour cet évènement.
Le talent, la gentillesse, la simplicité, l'humour des artistes et leur complicité ont fait de ce récital un rêve merveilleux. Mme Bossati, M. Azzola..Merci !

Le Journal de Saône et Loire 11 juin 2009 :
Une ouverture magistrale d'Emmanuel Rossfelder
Devant une église pleine à craquer (environ 150 spectateurs) …le virtuose affirme une fois encore la finesse de son jeu alliée à une maîtrise parfaite de son instrument.
Totalement habité par sa musique, il charme le public, l'éblouit par son interprétation magistrale de grandes pièces. Claire, puissante, empreinte d'une émotion où se mêle la fantaisie, la sonorité de la guitare a levé le public pour une ovation bien méritée.

Journal de Saône et Loire 15 Juillet 2008 :
Superbe voyage avec les Superpickers.
Une grande complicité à laquelle s'ajoute un bel humour ont rythmé le récital. Deux heures d'une énergie redoutable parfois entrecoupée d'instants plus tournés vers la douceur et la sensibilité.

Samedi et Cie. 13 Juin 2008 :
Le festival est né de la volonté forte de Guy Touvron, en mémoire de son épouse Isabelle Régis, qui souhaitait créer un évènement musical dans cette région qu'elle aimait beaucoup. Le concert gratuit du 21 juin, servira de cloture à ce 7eme festival, moment incontournable aujourd'hui dans le paysage culturel local. (Céjy)

Le journal de Saône et Loire 29 mai 2008 :
Ce second concert a porté sur la scène deux merveilleux artistes : Liat Cohen tout d'abord, la jeune femme s'inscrit parmi les sept meilleurs guitaristes mondiaux. Et Luis de Aquino : sa musique emprunte les couleurs du jazz, et de la musique du monde. Pendant plus de deux heures, les concertistes proposeront aux Cormatinois un fabuleux voyage dans les musiques du monde à travers leurs guitares. Et le public conquis, applaudit à tout rompre. Un mariage entre le Brésil et Israël. (M. Espour Dureuil.)

Hors des sentiers convenus de l'académisme
Le 26 mai dernier, le concert d'Emmanuel Rossfelder a littéralement ébloui la salle, lançant l'édition 2007 de remarquable manière.
Un programme, on le voit, diversifié dans son approche et son contenu, loin de l'académisme parfois rencontré dans ce type de festival. Les concerts ont ici tous vocation à toucher le plus large auditoire possible, dans un esprit très populaire et détendu.
                                                                                                       L'été bleu 2007